compteur

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CHANTS DE L'AME - Page 2

  • Libre en ce lieu

    Imprimer

     

    Libre en ce lieu

    Libre d’interpréter les chants

    De Dieu


    Des Mondes fabuleux

    Ensoleillés ou pluvieux


    Toujours harmonieux


    Véritable joyau


    Cadeau des dieux

    Du vent et du soleil


    Toujours en harmonie


    Des forces contraires


    Des flux de l’océan


    Des flux du Levant


    Des flux atlantiques

    Des flux d’Armorique


    Harmonie du YIN

    Et du YANG

    Qui joue à cache-cache

    Avec les saisons

    Avec les vents d’ici

    Et ceux venus d’Orion

    Ou de Sirius


    Les vents granitiques

    Celtiques


    Flux mystérieux

    Venus de Cieux

    Poussés par les sirènes

    D’IS

    Par Dahut


    Flux intérieurs
    Souterrains

    Telluriques

    Qui coulent dans les veines d’Armorique

    Régénérées par l’énergie solaire



    Ici règne le temps

    Des Korrigans

    Des Druides d’antan

    Qui survolent

    Qui surnagent

    Au-delà du temps


    Au-dessus des Montagnes Noires


    Menezioù Du

    Glaz ha Du

    Menezioù an Arvor

    E-kichen ar Mor

    Braz

    Glaz

    Gwenn ha Du


    Règnes animaux


    Végétaux


    Minéraux


    Ici tous ces mondes

    Se mêlent

    S’entre-mêlent

    Dans des chants mélodieux

    Mystérieux


    Règne d’en-bas

    Règne d’en-haut


    Les Mondes s’entre-croisent

    SE MARIENT


    ICI


    AU CŒUR DE LA VIE


    Infiniment

    Infiniment

    Infiniment

     

     

    Ce lieu est Santoz, lieu de notre mariage...



     

  • La Part des Anges

    Imprimer

     

    La Part des Anges

    Participe au Plan Divin


    Toujours


    Plan de Vie

    Divine Homélie

    De la Divine VIE

    Qui se déploie

    En d’infinis Rayons

    Dans le Cœur des Êtres Vivants


    Ceux qui la foi

    Et ceux qui ne l’ont pas


    Peu importe


    Car le Champ angélique

    De Dieu se déploie

    À l’infini

    Laissant à Ses Serviteurs angéliques

    Le Soin de déposer

    D’infuser

    Dans les Cœurs et les Âmes

    La Lumière d’Amour


    Infiniment

    Inconditionnellement


    Déploiement éternel

    Divin

    Joyeux

    Amoureux


    Sur tous les Plans de l’Existence
    De la Conscience


    De l’Inconscience


    De l’Éternel

    UN


    Amen






    II


    Tous sont appelés

    À restaurer

    Le Plan Divin

    Sur la Terre

    Sur la Terre Mère


    Pour unir définitivement

    Spirituellement

    Le Ciel et la Terre-Mère

    Dans un Pacte divin

    Béni par le Père

    Et la Mère du Monde


    Oui, TOUS, vous êtes appelés

    À restaurer la Plan Divin

    Sur la Terre

    À restaurer ce Pacte de Lumière

    Et d’Amour

    Qui unit tous les humains

    Dans un même champ

    Divin



    Alors, tous et toutes


    Hommes et femmes

    De ce Monde

    Et d’ailleurs


    Incarnés ou non


    Êtes appelés à participer

    À ce divin Chantier

    De Restauration

    Pour que le Ciel

    S’installe sur la Terre-Mère

    En toute confiance


    Allons Frères et Sœurs

    Du Ciel et de la Terre

    Coopérez à la Restauration

    Du Plan

    Tant attendu

    Par tous les Êtres

    Sur tous les Plans


    Allons Frères et Sœurs

    Maîtres

    De tous les Mondes

    Terrestre

    Angélique

    Cosmique


    Tous UNIS

    Et en AVANT

    Dans la Lumière

    Du Père

    Du Christ

    De Marie bénie


    Amen

    Amen

    Amen








     

     

  • Retrouver la Virginité Angélique

    Imprimer

     

    Retrouver la Virginité

    Angélique

    Sur la Terre-Mère

    Pour gagner son Ciel


    Félicité retrouvée

    Dans l’Instant

    Dans le Silence de l’Instant


    Retrouver sa Virginité

    Dans la félicité

    De l’Être intérieur

    Immaculé


    Après un long voyage

    Incarné


    Se retrouver à la fois

    Incarné

    Et désincarné


    Dans un état angélique

    Dans un état « béatifique »


    Être LUI

    Sans vraiment ÊTRE


    ÊTRE LUI

    Sans le réaliser


    En LE réalisant

    Avec Sa Complicité


    Toute en étant

    À la fois

    Attaché

    Détaché

    Du Monde des réalités


    D’ici

    D’en-bas


    Tout en se sentant

    En haut


    Ni bas

    Ni haut



    ÊTRE

    D’ici

    Maintenant


    Ni apaisé

    Ni apeuré


    Tout en restant conscient

    Du travail à achever


    Toujours

    Toujours

    Toujours…






     

  • Allégresse des vents Solaires

    Imprimer

     

     

    Allégresse des vents

    Solaires

    Qui dansent solitaires

    Dans le matin clair


    Plénitude des vents

    Solaires

    Qui emplissent l’atmosphère

    Du Père


    Douces musiques

    Korriganes

    Qui dansent entre les plantes

    Du jardin divin

    Pour accueillir les dieux

    Des lieux


    Plénitude des gens heureux

    Dans l’attente d’une nouvelle alliance

    Bénie

    Accueillie


    Ronde des Cœurs

    Des âmes-sœurs

    Gavotte d’honneur


    Ronde des Cœurs

    Dans les vents solaires

    Du bonheur


    Noces korriganes

    Noces des Âmes-Sœurs

    Qui s’enflamment

    Se pâment

    L’espace d’un instant


    Légèreté du Temps

    Légèreté de l’Instant

    Légèreté des chants

    Qui s’envolent

    Rayonnent

    Hors du Temps


    Rondes paludières

    Gavottes princières


    Alliance du Ciel et du Vent

    Solaire

    Alliance des Âmes sur la Terre-Mère


    Tout en dansant

    Tout en chantant

    Tout en aimant

    Tout le temps…


    Amen


















  • Nouveau Chant bardique II

    Imprimer

    II


    Nouveau chant bardique


    Combien de temps encore

    Les brumes de l’histoire

    Recouvriront-elles les chants oubliés

    Des Maîtres du temps

    Qui, eux, n’ont pas oublié


    Combien de temps encore

    Les plaies de l’histoire

    Seront-elles recouvertes

    Par les paroles de fiel

    Et les mensonges

    Des maîtres de l’ombre ?


    Combien de temps encore

    Faudra-t-il

    Aux bardes de notre temps

    Pour réveiller les âmes

    Endormies

    Assoupies

    Dans les vallées de l’oubli ?


    Combien de temps encore

    Faudra-t-il crier

    Hurler

    Chanter

    Sur des modes immémoriaux

    Les Vérités immortelles

    Et dissoudre le fiel

    Du mensonge ?


    Combien de temps encore

    Faudra-t-il

    Pour diluer les brumes

    De l’illusion

    Qui s’accrochent aux âmes

    En perdition

    Sur les rives d’un temps révolu ?


    L’heure n’a-t-elle point sonné ?

    L’heure n’est-elle point venue

    De dissoudre

    Les brouillard du passé

    Pour réveiller l’humanité

    En quête d’humanité

    Et d’Amour


    En quête de Vérité

    Et d’immortalité ?

    N’entends-tu pas

    O chéla

    Les rythmes sacrés

    Les rythmes bardiques

    Qui résonnent à ta porte

    Qui frappent à tes orielles

    Qui t’apportent

    Sans fin

    Le nouveau vin

    Le nouveau levain

    Du Banquet de demain ?


    N’est-il pas temps

    De partager avec tous les humains

    Le temps d’un festin

    Le Festin du Temps divin ?



    Les Maîtres du Temps Présent

  • Nouveau Chant bardique I

    Imprimer

     

     

    Nouveau chant bardique


    I


    Où sont passés les Géants

    Qui dévalaient nos collines

    Et parcouraient nos Monts ?


    Où est passée cette race

    Qui se voulait immortelle

    Qui imprègne encore nos mémoire ?


    Que reste-t-il de ces êtres sur-humains

    Qui dressèrent sur nos terres

    Leurs autels de pierre

    Pour l’humanité de demain ?


    Bardes et héros, eux,

    N’ont pas oublié

    Cette époque lointaine

    Perdue dans les brumes du temps


    Où sont passés ces héros oubliés

    Ces héros d’antan

    Qui murmurent silencieusement

    À nos oreilles

    Leurs victoires, leurs prouesses ?


    Leurs cris, leurs combats

    Se sont envolés tout là-bas

    Dans les brumes éthériques

    De nos épopées celtiques


    Ils ont laissé

    En guise de trophées

    Leurs exploits trop tôt oubliés

    Trop tôt envolés



    De ces îles* héroïques

    Bercées par les vagues atlantiques

    Nous reviennent encore

    Quelques bribes sonores


    Incompréhensibles

    Peu audibles

    Évoquant l’indicible mémoire

    Des peuples atlantes

    Des héros de MÛ

    De ces Sages d’antan

    Il ne reste aujourd’hui

    Dans notre inconscient

    Que les chants oubliés

    De nos Aînés

    De la Vieille Fraternité

    Blanche

    Des Druides qui les avaient gardés


    Passerons-nous le cap à présent

    De cette transition

    Avant de quitter l’ère des Poissons

    Avant d’être aspirés vers d’autres temps

    Vers d’autres vents


    Qui chantera les exploits des héros

    D’outre-temps

    Des nouvelles âmes

    Des nouveaux guides

    Du maintenant ?


    Car les combats de demain

    Comme ceux d’aujourd’hui

    Nous mènent au cœur de l’ici

    Ils seront ceux du Cœur

    Caché dans l’humain

    Celui de celles et ceux

    Qui auront compris

    Que la Nouvelle Ère

    Sera celle des exploits de l’Esprit

    Et du Cœur réunis


    Pour laisser dans nos Mémoires

    Et celle de nos descendants

    Les traces immortelles

    De l’Ère Nouvelle


    Amen


    Les Bardes du Temps Présent


    *Irlande, Islande, Îles du Nord

  • Nouvelles Noces

    Imprimer

    II


    Nouvelles Noces de Cana

    Où l’eau transformée en vin

    Est alchimisée

    Consacrée au Divin

    Qui s’écoule dans le Cœur de chacun


    Ici le Vin Nouveau

    Devient le breuvage

    Sacré

    Partagé

    Des Cœurs consacrés

    À l’UN

    Offert à tous

    À toutes


    Nouvelles Noces

    Dans ce lieu sacré

    Béni par les dieux


    Sans cérémonies

    Simplement union des vies

    Partagées

    Avec la famille

    Les amis


    Belles harmonies

    Échanges fraternels

    Sous la protection de l’Esprit des lieux

    Qui étend Ses bénédictions

    Depuis le Ciel

    Jusqu’au simple mortel


    III


    Nouvelles Noces

    À Santoz


    Sanctus locus

    Locus iste sanctus est

    Dans ce lieu saint


    Effleurement des ailes angéliques

    Sur l’Éden celtique


    Effleurement de Dieu

    Sur ce divin Lieu


    Et dans une même envolée

    Les chants

    Et les cris de joie

    Se mêlent aux débats

    Tout en émoi


    Résonances cristallines

    Sur les Monts

    Dans les vallées

    Dans les bois et les prés


    Ici tous les mondes

    Se donnent rendez-vous

    Au cœur du Noûs*

    Vous et nous

    Unis dans un même élan

    Pacifique

    De joie et d’amour


    Alléluia Alléluia Alléluia



    * Dans Phèdre, Platon compare l'âme à un attelage ailé, avec comme cocher la raison, l'esprit, l'intelligence (noûs), comme cheval obéissant la volonté, le cœur (thumos), et comme cheval rétif les désirs, le « bas-ventre » (épithumia).

    Plus loin, il écrit : « L'Essence (qui possède l'existence réelle), celle qui est sans couleur, sans forme et impalpable ; celle qui ne peut être contemplée que par le seul guide de l'âme, (le noûs) l'intelligence ; celle qui est la source du savoir véritable, réside en cet endroit. Pareille à la pensée de Dieu qui se nourrit d'intelligence et de science absolue, la pensée de toute âme, cherchant à recevoir l'aliment qui lui convient, se réjouit de revoir après un certain temps l'Être en soi, se nourrit et se rend bienheureuse en contemplant la vérité... »

    Platon décrit dans Le Timée la création de l'âme humaine disant que le démiurge forma d'abord l'âme immortelle (noüs), c'est-à-dire l'intelligence ; après quoi les dieux subalternes, tandis qu'ils enfermaient cette première âme dans un corps physique (soma), formèrent l'âme mortelle (psyché) composée du courage et du désir. Ainsi, de par son union avec le corps, l'âme devient sujette à la mort ; est seule immortelle l'âme intelligente, laquelle est l'âme elle-même dans l'intégralité de sa nature divine.


     

  • Noces korriganes

    Imprimer

    Noces korriganes

    Noces d’Âmes


    Dans le Jardin du Père

    S’élèvent des Cantiques

    Homériques

    Pour célébrer les noces paysannes

    Dans les Montagnes Noires

    Ar Menzioù Du

    Sous le soleil de l’été


    Noces célébrées

    Dans le Partage du Cœur

    Dans l’Amitié

    Retrouvée


    Pour féconder la Terre-Mère

    Ainsi fécondée


    Danses

    Libations

    Gavottes et laridés

    Célébrées

    Par des Âmes en liberté

    Dans la Joie

    Libérée

    Chantée

    Dansée


    Belles sonorités

    S’élevant dans le ciel d’Armorique

    Angéliques

    Cosmiques


    Libration des sons

    Des voix

    Et des fleurs


    Des chants repris en chœur

    Au cœur de nos Montagnes

    Granitiques

    Celtiques

    Enveloppées des parfums

    De roses

    De bruyères


    Libations harmonieuses

    Offertes aux dieux de l’univers


    Coupes abondantes

    De nos joies

    Emplissant la Nuit celtique

    D’un Amour unique


    Noces korriganes

    Noces paysannes

    Parfumées

    D’une nuit d’été

    Emportées dans le Cœur

    D’un Amour infiniment partagé


    ...

    menezioù du.jpg


     

  • Penser le vide

    Imprimer

    Penser le Vide


    Penser le Non-Vide


    Ici

     

    Dans le Chakra du haut

     

    Dans le chakra du bas


    Penser l’intégralité

     

    Du NON-SOI


    Dans le Sanctuaire


    De SA PRÉSENCE

     

    De SA LUMIÈRE

     

    De SON AMOUR


    Penser l’ÊTRE

     

    Dans Sa Totalité

     

    Dans Sa Sainteté

     

    Dans Son Immédiateté


    ICI


    MAINTENANT


    Dans l’ABSOLU de SA PRÉSENCE


    En SOI



    Amen

  • De Shamballa...

    Imprimer

    nicholasroerichpainting.jpg

    De Shamballa

     

    Affluent à l’infini

     

    Des pluies d’Amour

     

    De Beauté

     

    Et de Grâces

     

    Pour les Cœurs

     

    Et les Âmes-Sœurs

     

    En attente

     

    En concordance

     

    En harmonie

     

    Avec le SOUFFLE infini

     

    De VIE

     

    Aussi, chélas, apôtres

     

    Et saints de toutes obédiences

     

    Recevez ici l’injonction

     

    Des Maîtres

     

    Pour diffuser autour de vous

     

    Partout

     

    Ces dons de VIE

     

    Pour accroître les grâces

     

    Accordées

     

    Par tous les vents

     

    Pour l’humanité

     

    En croissance

     

    En audience

     

    En concordance


    Avec les Énergies

     

    Célestes

     

    AMEN    OM     AMEN    OM     AMEN

     

     

    Les Maîtres de Shamballa